info2000 logo GREEN PAPER ON PUBLIC SECTOR INFORMATION
IN THE INFORMATION SOCIETY

back to i*m europe

back to info2000

navigation graphic

LIVRE VERT DE LA COMMISSION EUROPEENNE :

« L’information émanant du secteur public : une ressource clef pour l’Europe »

CONTRIBUTION DE NETWORK MANAGEMENT GROUP sa – NMG


Network Management Group sa – NMG a la volonté de contribuer à la réflexion menée par la Commission Européenne au sujet de l’information émanant du secteur public. Les questions posées par la Livre Vert sont nombreuses, nous souhaitons y apporter une réponse globale.

La présentation de M. Bishov, lors de la réunion organisée le 11 mai dernier par AFIGEO, a mis en relief les efforts de la Communauté pour mener une réflexion commune au niveau européen. Nous adhérons dans sa grande majorité à la réponse fournie par le Groupe de Travail d’Afigéo, communiquée le même jour, mais souhaitons apporter quelques précisions propres à notre Groupe et à nos métiers.

Network Mapping Facilities sa – NMF représente le pôle « Ingénierie de la donnée » du groupe NMG. Elle va se positionner, dans un futur proche, en tant que diffuseur de données (Intranet et Internet), en plus de ses activités de conversion de données (avec valeur ajoutée dans ce cas). Nous avons d’ailleurs publié dernièrement un communiqué de presse à ce sujet, à l’occasion du salon MARI Europe 99 :

« Accompagnant ses clients dans la mise en œuvre et le déploiement des bases de données géographiques et techniquesnécessaires aux SIG (Systèmes d'information géographique), Network Mapping Facilities sa – NMF, filiale de Network Management Group sa – NMG, étend ses services à la maintenance des données, à l'infogérance globale de bases de données et à la gestion déléguée de systèmes de diffusion.

Les gestionnaires d'infrastructures, publics ou privés, ont engagé depuis plusieurs années des démarches d'informatisation de leur documentation technique. Mais l’accumulation de données dans les SIG rend la gestion des mises à jour et la diffusion de celles-ci particulièrement complexes.

De plus, on constate une tendance générale des maîtres d'ouvrage à se recentrer sur leur métier. NMF propose donc, de prendre en charge tout ou partie de ces nouveaux besoins.

Cette offre vient compléter le métier de base de NMF, axé sur la conversion de données, qui souhaite maintenir des relations departenariat avec ses clients (collectivités locales, gestionnaires de réseaux et d'infrastructures).

La gestion des mises à jour concerne principalement les maîtres d'ouvrages souhaitant maintenir la qualité de leurs bases de données sans alourdir leurs services.

L'infogérance de bases de données couvre des besoins d'expertise plus large dans l'administration de bases importantes et d'homogénéisation sur différents sites d'exploitation.

Enfin, la gestion déléguée de la diffusion des données répond à un nouveau besoin de mise à disposition de l'information,émanant d’utilisateurs non spécialistes, occasionnels ou externes au maître d'ouvrage. Pour cette population très large, les moyens devant être mis en œuvre sont très différents du déploiement d'un SIG. L'accès à l'information technique et en particulier géographique doit être facilité par l'utilisation d'application Internet et de « viewers » (visionneurs) légers diffusables sur CD-Rom.»

Pour NMG, la diffusion de données ne présente un intérêt que si l’information apporte une réelle valeur ajoutée au client final (cartes thématiques, serveurs de données spatiales…). Ceci nécessite donc de prendre en compte les besoins de ce dernier : nous avons développé, depuis quelques années, une connaissance métier pointue, dans le but de réaliser des applications mélangeant des données de base et des données de référence.

Se pose donc le problème de l’outil de diffusion (Navigateur standard, Browser MSDR...), et donc de la norme utilisée pour la diffusion. Il nous semble indispensable de participer à la définition de normes de diffusion au niveau Européen.

La diffusion de données est, pour NMG, un axe stratégique de développement.

De nombreuses villes ont fait des investissements conséquents dans des projets SIG et surtout dans la collecte de données (généralement 75 à 80% du coût de mise en place). Surgit donc actuellement un problème de retour sur investissement car ces données sont sous-exploitées (manque de diffusion et surtout de retour pour que la donnée vive). NMG souhaite apporter une solution technique : MSDR (voir plus bas) outil d’extraction d’informations de contextes existants pour alimenter des SIG ou directement le système d’information de l’entreprise.

Network Management Group, toujours à l’occasion du salon MARI Europe, a présenté deux produits, dont la vocation est de faciliter la diffusion des données géographiques : GeoViewer, outil de consultation de données géographiques stockées sur CD-ROM a pour particularité de ne pas être un Système d’Information Géographique (SIG), mais de permettre de visualiser des données issues de tous les SIG du marché.

Doté d’une interface intuitive et conviviale, GeoViewer permet la consultation de données par zoom progressifs, d’une vue à petite échelle (par exemple 1/100 000) jusqu’à un niveau élevé de précision (1/500).

GeoWeb est un outil multimédia de consultation de données via Internet. Basée sur GeoCity, Système d’information géographique développé par Clemessy, repris et enrichi depuis 1997 par NMT, il vient compléter l’offre existante.

A la différence de GeoViewer, il permet une consultation de données mises à jour en temps réel. Par un système de mots de passe et de contrôle d’accès, des modifications peuvent être apportées sur les données stockées.

Outil multimédia, il gère des photos, des vidéos, du son et des liens vers des pages Web.

Enfin, nos ingénieurs ont élaboré un Middleware répondant aux problématiques d’interopérabilité des SIG. « MSDR » (Meta Spatial Data Router) permet la reconnaissance des métadonnées de modélisation (intégration : des modèles d’objets, des agrégations, des contraintes d’accès géographiques et des schémas de répartition des bases). Il assure la gestion des files d’attente de clients du serveur de données spatiales en optimisant le nombre de jetons au serveur, il traduit éventuellement les données en format natif de chaque SIG raccordé au serveur. Il assure la transparence de l’adressage à d’éventuelles base de données distantes.

On assiste d’ailleurs à une nouvelle tendance du marché, redonnant l’importance qu’elles méritent aux images « raster », grâce à l’augmentation de la puissance des PC, il n’est plus inimaginable d’envisager le « raster » comme fond de plan dans les SIG. Ce type de fond de plan, nécessitant moins d’intervention humaine que la digitalisation manuelle du cadastre par exemple, peut être obtenu à moindre coût. Le tuilage (assemblage) des photos aériennes permet la mise à jour par remplacement de la tuile par une nouvelle photo. Seule la couche de données pertinente pour le client est saisie, permettant la génération de cartes thématiques ou de documents de travail. De plus, une photo aérienne est toujours mieux comprise qu’une carte, et présente un support de communication idéal, ou un document de travail permettant de réunir autour d’une même tables des gens d’origines diverses (maire, urbaniste, géomètre, informaticien...).

De plus, la masse papier et l’approche du traitement en cours ne prennent pas en compte l’intelligence figurative contenue dans la représentation des informations. Il en résulte une perte de temps et surtout d’argent car la reprise pour traitement d’une information s’effectue non pas à sa valeur réelle, mais à un état primaire : il faut donc procéder à une « re-saisie » complète et apporter à nouveau de la valeur ajoutée.

NMG souhaite apporter une solution inédite : exploiter la valeur ajoutée figurative des données en exploitant par extraction d’information, l’intelligence contenue dans la forme représentative des données.

En guise de conclusion…

Nous constatons que le métier lié aux SIG, d’une position d’éditeur évolue vers une dimension d’intégrateur. Les utilisateurs souhaitent intégrer l’information géographique dans le système d’information de l’entreprise. Cette dernière a pris conscience de l’importance de la dimension spatiale des données qu’elle gère. Une démarche SIG est considérée comme un projet informatique à part entière.

C’est dans cet esprit que Network Management Group se consacre dès maintenant à la maîtrise des technologies complémentaires (Gestion des flux d’information : Workflow, et supervision et administration de réseaux : Temps réel) qui apporteront réellement de la valeur ajoutée aux systèmes existants.

Enfin, en observant les marchés européens, voire mondiaux, nous assistons à un phénomène marquant : l’uniformisation des technologies. Pour exemple : la plupart des annonces majeures des éditeurs lors des dernières semaines tournaient autour de partenariat avec Oracle ou annonçaient des solutions écrites en Java. Au delà des luttes d’influences ou des efforts des éditeurs pour gagner des parts de marché, il convient de retenir que la technologie n’est plus un frein à la mise en œuvre de SIG ou à la diffusion d’information géographique. Nous croyons même qu’elle deviendra bien vite « transparente » et que la priorité sera avant tout de répondre précisément au cahier des charges rédigé par le client.

Nous sommes à votre disposition pour vous fournir plus d’informations si vous le souhaitez.

Pierre Pigaglio Emmanuel Berck
PDG Communication
+33 4 7284 7900 +33 1 49 57 51 33
pierrep@nmg.fr e.berck@nmg.fr

[BACK TO LIST OF COMMENTS ]


Home - Gate - Back - Top - Nmg - Relevant